• EBL Rapport de gestion 2016

Avant-propos d’Erich Geiser, président du Conseil d’administration

Un exercice 2016 réussi.

L’exercice 2016 a été extrêmement positif pour la société EBL en dépit d’un contexte toujours très défavorable pour le prix de l’électricité. Les bases stratégiques de cette réussite ont été posées il y a de nombreuses années, lorsque la société a décidé de tirer parti des opportunités d’avenir qu’offraient les énergies renouvelables et de contribuer activement, dans la mesure de ses possibilités, à la transformation du paysage énergétique suisse. L’augmentation du bénéfice de l’entreprise par rapport à l’exercice précédent est aussi le résultat de gains d’efficience incessants à tous les niveaux.

L’exercice 2016 a une nouvelle fois été marqué par la faiblesse des prix de l’électricité et par le manque de rentabilité du parc de centrales suisses qui en découle. Les raisons en sont toujours le franc fort ou la faiblesse de l’euro, la morosité conjoncturelle en Europe, la baisse des prix de l’énergie primaire fossile, le faible niveau des prix sur le marché du CO 2 , mais aussi les subventions européennes massives accordées à l’électricité issue d’énergies renouvelables (en Allemagne principalement). Étant donné que ces indicateurs décisifs vont continuer à peser sur le prix de l’électricité ces prochaines années, la pression sur le parc de centrales suisses ne va pas se relâcher. Des solutions politiques et économiques sont indispensables, notamment pour sauver les centrales hydrauliques, qui livrent au demeurant 60% de l’énergie renouvelable issue de la production d’électricité suisse. La mise en œuvre des conclusions judicieuses de la Stratégie énergétique 2050 peut faire partie de ces solutions mais nous devons d’abord attendre les résultats du référendum. L’orientation stratégique de la société EBL ne se fonde toutefois pas uniquement sur la Stratégie énergétique 2050 présentée par le Conseil fédéral. La transition énergétique est en cours depuis des années et il y a deux manières d’y réagir : soit on l’ignore et on se contente de reproduire les vieux schémas de pensée, soit on saisit activement les chances offertes par la transformation porteuse d’avenir que représentent les énergies renouvelables. La société EBL est l’une de ces entreprises qui, depuis plusieurs décennies, ont su saisir les opportunités offertes par le développement durable avec courage, esprit pionnier et clairvoyance et se sont ainsi constitué un modèle d’affaires sain sur une assise financière solide. Cette stratégie d’entreprise prévoyante et cohérente a de nouveau été payante pour la société EBL au cours de l’exercice 2016. Des progrès significatifs ont été réalisés dans les quatre domaines d’activité (Courant, Réseau, Telecom et Chaleur), ce qui se traduit par une hausse du chiffre d’affaires, de la marge bénéficiaire brute et du
bénéfice de l’entreprise. Cette assise financière saine permet à la société EBL d’investir dans des projets d’avenir innovants, tout en participant activement, dans la mesure de ses possibilités, à la transition énergétique.

Je remercie les membres de la Direction et tous les collaborateurs pour leur engagement sans faille au cours de l’exercice écoulé. Je remercie également les collègues du Conseil d’administration pour leur collaboration toujours critique, loyale et constructive. Je tiens également à remercier nos délégués pour leur confiance et une collaboration toujours empreinte de respect.

INTERVIEW AVEC URS STEINER, CEO D’EBL

Entretien

Comment la société EBL s’est-elle préparée à affronter les bouleversements actuels et futurs du paysage énergétique suisse ?

Le modèle d’affaires financièrement sain de la société EBL repose sur la stratégie éprouvée des quatre piliers : Courant (distribution et production), Réseau, production d’une Chaleur durable et Telecom. La stratégie a été remaniée durant l’exercice en cours pour les années 2017-2020, à l’horizon 2027, afin d’apporter une réponse vigilante aux enjeux futurs, dans le cadre de la transition énergétique. Un cadre précis a ainsi été défini pour les prochaines années. La société EBL entend réaliser une croissance qualitative et quantitative dans les quatre secteurs. Nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux dans la distribution de courant avec le produit « électricité suisse » en Suisse et avec la clientèle résidentielle en Allemagne. En matière de production d’électricité, nous visons une forte croissance avec la production d’énergies renouvelables, alors que nous voulons rester l’interlocuteur privilégié des communes suisses pour le développement et l’exploitation des grandes installations de chaleur, dans le domaine du contracting calorifique. Entreprise agile et rapide, nous voulons en outre tirer parti des opportunités offertes par les niches qui se profilent. La santé financière de la société EBL est encore plus importante que son orientation stratégique, car elle assure son indépendance.

EBL Wind Invest AG prévoit d’investir environ 300 millions d’euros dans des parcs éoliens en Allemagne. Quelle est la motivation stratégique de cette orientation de la société EBL ?

L’énergie éolienne offre d’excellentes possibilités pour un investissement économique et financier dans un avenir durable. Après la centrale solaire en Espagne (PE2) et EBL Fernwärme AG, EBL peut continuer à développer sa vaste expérience et sa grande compétence dans le domaine de la gestion des infrastructures et générer de la croissance, avec EBL Wind Invest. Cette compétence et cette continuité séduisent plus particulièrement les investisseurs financiers, telles les caisses de pension. Ils financent jusqu’à 90% des fonds propres requis chez EBL Wind Invest AG et chargent EBL de la gestion des investissements et de la direction.

EBL dispose d’un réseau électrique extrêmement fiable en termes de technicité et de disponibilité. Quels sont les défis futurs pour le réseau électrique de la société EBL ?

Le modèle d’affaires financièrement sain de la société EBL repose sur la stratégie éprouvée des quatre piliers : Courant (distribution et production), Réseau, production d’une Chaleur durable et Telecom. La stratégie a été remaniée durant l’exercice en cours pour les années 2017-2020, à l’horizon 2027, afin d’apporter une réponse vigilante aux enjeux futurs, dans le cadre de la transition énergétique. Un cadre précis a ainsi été défini pour les prochaines années. La société EBL entend réaliser une croissance qualitative et quantitative dans les quatre secteurs. Nous nous sommes fixé des objectifs ambitieux dans la distribution de courant avec le produit « électricité suisse » en Suisse et avec la clientèle résidentielle en Allemagne. En matière de production d’électricité, nous visons une forte croissance avec la production d’énergies renouvelables, alors que nous voulons rester l’interlocuteur privilégié des communes suisses pour le développement et l’exploitation des grandes installations de chaleur, dans le domaine du contracting calorifique. Entreprise agile et rapide, nous voulons en outre tirer parti des opportunités offertes par les niches qui se profilent. La santé financière de la société EBL est encore plus importante que son orientation stratégique, car elle assure son indépendance.

Le quatrième pilier stratégique de la société EBL – la télécommunication – est confronté à une forte concurrence. Comment EBL peut-elle s’affirmer face à ses concurrents ?

Un concurrent, Swisscom/Teleclub, disposait jusqu’à présent des droits de diffusion pour le football national et international ainsi que pour le hockey sur glace national. Cette situation était désavantageuse pour EBL, car l’offre sportive mise à la disposition du secteur de la télévision câblée était très limitée. Cela va toutefois changer dès l’été 2017 avec la nouvelle chaîne sportive du secteur de la télévision câblée : MySports. Grâce à l’acquisition des droits de diffusion de la Swiss Ice Hockey Federation par ce secteur, il sera désormais possible de proposer du sport en direct non seulement aux clients de la société EBL mais aussi à plus de 2 millions de clients du téléréseau en Suisse. La nouveauté par rapport à l’offre du précédent diffuseur Teleclub sera la présence, en plus de l’offre payante, d’une chaîne sportive en clair sur le téléréseau qui diffusera du hockey sur glace mais aussi des sports marginaux.

ORGANES DE LA SOCIÉTÉ

Organigramme d’EBL

Organes

EBL  est  une  coopérative  de  droit  privé.  Ses  sociétaires sont  des  personnes  morales  et  privées,  propriétaires  de biens fonciers raccordés au réseau électrique de la société  EBL.  Les  droits  des  sociétaires  sont  exercés  par  l’Assemblée des délégués. Ces droits englobent l’élection du Conseil  d’administration, la  nomination  de  l’Organe  de révision, les résolutions concernant le rapport de gestion et les comptes annuels, ainsi que les statuts et le règlement pour l’élection  des  délégués.  Les délégués se sont réunis  le  9  juin  2016  à  la  salle  polyvalente  « Stutz »  de Lausen  pour  l’assemblée  ordinaire.  Nous  avons  comptabilisé 190 délégués et de nombreux invités. Erich Geiser, président  du  Conseil  d’administration,  a  expliqué  que  la société EBL avait réussi à s’affirmer dans un contexte de marché complexe, caractérisé par un effondrement massif des prix de l’électricité, et que l’exercice 2015 avait été satisfaisant, avec un chiffre d’affaires certes en baisse mais un bénéfice en hausse. Urs Steiner, CEO de l’entreprise, a présenté les résultats des différentes divisions de la société EBL. Parmi les étapes importantes, il a cité la mise en service du grand réseau de chaleur de Pratteln ainsi que le raccordement de la région de la Salina Raurica. Alain Jourdan, directeur financier, a présenté le résultat financier de la société EBL, qui démontre que l’entreprise est saine et parfaitement capitalisée. Les membres actuels du Conseil d’administration ont été réélus à l’unanimité et à main levée, et Stefan Weber d’Arboldswil a été élu à l’unanimité pour succéder à Reinhold Tschopp.

Organigramme

Conseil d’administration

Geiser Erich, Bennwil, président
De Courten Thomas, Rünenberg, vice-président
Buser Christoph, Füllinsdorf
Heinzelmann Alexander, lic. iur., Ramlinsburg
Oberer Heiner, Pratteln
Schaffner Rudolf, Sissach
Sturzenegger Beat, Vordemwald
Weber Stefan, Arboldswil (nouveau depuis le 10.6.2016)
Zeller Beat, Tecknau

Organe de révision

BDO SA, Liestal

Direction

Steiner Urs, CEO
Andrist Beat, Chaleur et Fonctions centrales, directeur adjoint
Andrist Tobias, Courant
Jourdan Alain, Finances et services
Koessler Adrian, Telecom
Zinsli Andrea, Réseau (jusqu’au 31.10.2016)
Bäckert Norbert, Réseau (depuis le 1.11.2016)

LE GROUPE EBL

Finances

L’avantage concurrentiel de la numérisation – les jalons ont été posés.

L’an dernier, EBL a pu introduire avec succès son nouveau système ERP. Plus de 300 000 factures ont été créées dans le nouveau système Microsoft Dynamics AX, grâce à la solution sectorielle MECOMS TM . Environ 10 000 projets clients et internes ont pu être traités avec succès. Nous avons profité de l’occasion pour harmoniser et standardiser de nombreux aspects. Grâce aux nouvelles possibilités, nous avons par exemple été en mesure de réduire le nombre de produits de près de mille à une centaine. La simplification et la réduction de la complexité sont essentielles pour être efficace et bon marché à l’avenir et donc pour survivre sur un marché concurrentiel.

La société EBL continue à miser sur les atouts de la technologie numérique:

  • En, 2017, EBL introduit un Enterprise Asset Management qui gère et optimise les travaux de maintenance préventifs et réactifs afin d’accroître la sécurité des approvisionnements des clients.
  • Le CRM est sans cesse amélioré afin d’apporter un plus large soutien à la clientèle.
  • Des investissements importants sont consacrés au portail clientèle pour que nos clients puissent en tout temps accéder à leurs données et communiquer à toute heure avec EBL.

Nous sommes convaincus que la numérisation sera un facteur déterminant face à la concurrence. Grâce à l’introduction d’une solution ERP flexible, EBL est bien armée pour les défis futurs, auxquels nous pourrons réagir avec célérité !

Rapport de gestion 2016 - Chiffres

Résultat financier en bref

Le Groupe EBL a été en mesure de doubler son résultat avant parts minoritaires par rapport à l’exercice précédent, le portant ainsi à CHF 20 millions: un EBITDA majoré de CHF 48,5 à 63,7 millions mais aussi un excellent résultat financier ont contribué à ce bon résultat. Le rapport entre les dettes nettes et l’EBITDA est de 1,5 (exercice précédent: 2,2). Avec un ratio de fonds propres de 62,0%, EBL bénéficie d’une assise financière très saine.

Chiffre d’affaires

Dans un environnement de marché très disputé, avec des prix de l’énergie toujours bas, et malgré la vente d’EBL Wärmesysteme AG, EBL a réussi à accroître son chiffre d’affaires consolidé de 2,1% par rapport à l’exercice précédent, à CHF 219,2 millions. La division Chaleur a contribué à la croissance du chiffre d’affaires à hauteur de CHF 4,7 millions. Le chiffre d’affaires a profité du réseau d’énergie renouvelable Ergolztal, avec les grands réseaux de chaleur de Pratteln et Liestal, ainsi que d’une importante densification des réseaux de chaleur existants dans toute la Suisse.

Malgré la faiblesse des prix de gros et des chiffres d’affaires en recul en Allemagne, le chiffre d’affaires de la division Courant a pu être préservé. Nous sommes un fournisseur de courant vert établi en Allemagne, sous la marque Schweizstrom. L’acquisition de nouveaux clients en Allemagne a été considérablement renforcée au second semestre, ce qui se répercutera sur le chiffre d’affaires de l’année suivante. 88,5% des clients d’EBL achètent du courant issu d’énergies renouvelables. En Suisse, nous prospectons les clients du marché libre avec grand succès grâce à des produits Schweizstrom innovants, tels que l’électricité de réglage et la gestion des pointes de charge.

EBL Telecom s’est de nouveau bien défendue en 2016 avec ses 250 téléréseaux comptant 92 000 clients, en dépit d’un marché extrêmement agressif et âprement disputé. Grâce à l’épine dorsale numérique de notre raccordement câblé 3  en  1,  nous  avons  également  enregistré  une  progression dans le domaine des prestations complémentaires. La croissance a été de 4,1% dans le domaine de la télévision payante, tandis que que nous avons progressé de 5% dans l’Internet et que nous avons pu accroître notre clientèle de 10,8%  dans  la  téléphonie.  Ces  résultats  ont  été  obtenus grâce à une commercialisation ciblée et à des mesures pub-
licitaires dans tous les segments de clientèle.

Charges

Les  charges  ont  encore  été  diminuées  par  rapport  à  l’exercice précédent, grâce à un programme de réduction des coûts et d’amélioration de l’efficience mis en œuvre avec détermination depuis des années.  Les charges de personnel incluent la dissolution au cours de la période précédente d’une provision de CHF 5,8 millions pour l’assainissement de la caisse de pension.

L’exercice précédent, les amortissements des immobilisations corporelles incluaient des dissolutions de corrections de valeur inutiles à hauteur de CHF 7,3 millions. Des amortissements exceptionnels de CHF 3,2 millions ont été actés en  2016.  L’augmentation  des  amortissements  des  immobilisations  incorporelles  résulte  d’investissements  dans  la numérisation d’EBL.

Résultat financier

Par  rapport  à  l’exercice  précédent,  le  résultat  financier progresse de CHF 9,5 millions. Alors qu’un résultat négatif des monnaies étrangères de CHF 3,9 millions ainsi que des amortissements sur les participations de CHF 2,0 millions avaient été enregistrés en 2015, la charge d’intérêts a été réduite en 2016 de kCHF 2,4 par rapport à l’exercice précédent. Des bénéfices issus de la vente de participations de CHF 2,0 millions ont été réalisés en 2016.

Bilan

La participation de 7,1% dans Alpiq est portée aux immobilisations financières  aux  frais  d’acquisition,  pour  un  montant de CHF 66,5 millions. La valeur boursière était de CHF 169,0  millions  (exercice  précédent:  CHF  208,7  millions)  à la date du bilan. Avec un ratio de fonds propres de 62,0% (exercice précédente: 60,2%) et un facteur de désendettement (dettes nettes divisées par l’EBITDA) de 1,5 (exercice précédent : 2,2), EBL possède une structure de financement très solide.

Rapport de gestion 2016
Feuilletez ou téléchargez le document
Feuilletez le document
Téléchargez le document