ZOOM: DURABILITÉ

DES RELATIONS CLIENTS PÉRENNES GRÂCE AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’an dernier, nous avons beaucoup écrit à propos du développement durable et avons encore davantage agi dans ce sens. En Allemagne et en Suisse, nous investissons dans des centrales solaires et éoliennes existantes et nouvelles. Nous fournissons l’énergie renouvelable ainsi produite à nos clients par le biais de produits durables. À cet effet, nous avons adapté le portefeuille de nos produits d’approvisionnement en courant et nous concentrons sur des produits à valeur ajoutée durables comme EBL Vert.

Grâce à EBL Vert, le courant acheté par les clients se compose intégralement d’énergies renouvelables comme le solaire, la biomasse, la géothermie et la mini-hydroélectricité. EBL investit par ailleurs une partie des recettes issues des produits à valeur ajoutée dans des projets durables. Ainsi, elle construit par exemple des échelles à poissons pour les centrales hydrauliques, procède à la renaturation des rivières ou crée des surfaces de compensation écologique. Nous avons en effet toujours conscience d’une chose: de notre responsabilité dans notre action, à l’égard de nos clients et de la nature.

Bilder_Project-Slider_3000x2000_No-2
PARCS ÉOLIENS EN ALLEMAGNE

« The answer, my friend … »

… is blowin’ in the wind. L’énergie éolienne est en effet une réponse essentielle à la question d’un avenir énergétique durable. L’engagement conjoint de la société EBL avec d’autres investisseurs dans des parcs éoliens allemands en est un exemple.

En savoir plus...

En matière d’énergie éolienne, la Suisse en est encore aux balbutiements. Les plans timorés actuels rencontrent en effet une résistance frénétique de la part de certaines composantes de la population et de la protection de la nature. La situation est différente chez nos voisins du nord : en Allemagne, la transition énergétique s’appuie principalement sur l’énergie éolienne. Si une puissance respectable de 38,9 TWh était déjà injectée dans le réseau il y a dix ans, la production a triplé à 131,8 TWh jusqu’en 2019 . Plus de 30 000 parcs éoliens garantissent aujourd’hui près d’un quart de la production d’électricité brute allemande. On distingue les installations onshore, sur la terre ferme, des installations offshore, en mer, plus rentables mais aussi plus risquées. Le principe de cette production d’électricité est on ne peut plus simple: le vent entraîne les grandes pales de rotor – plus elles sont hautes, plus la puissance est élevée. L’axe des rotors est relié à un générateur qui produit l’électricité, l’injecte dans le réseau et alimente ainsi la population et l’économie environnantes en énergie renouvelable.

Investir chez le meilleur de la classe

Grâce à ces valeurs impressionnantes, l’Allemagne se hisse largement en tête pour ce qui est de l’utilisation de l’énergie éolienne, même au niveau européen. Étant donné que les émissions de CO2 et la production d’énergie renouvelable ignorent les frontières nationales, EBL investit également dans l’énergie éolienne renouvelable. «L’énergie éolienne est convaincante parce qu’en dehors des faibles émissions de CO2 lors de la production et du transport des installations, elle ne génère plus aucune émission polluante par la suite», explique Yves Grebenarov. Le responsable de la division Production de courant chez EBL rappelle en outre que l’exposition aux risques liés au prix de l’électricité est pratiquement nulle pour les installations éoliennes en Allemagne. «Ces conditions avantageuses nous ont incités à ne pas nous engager seuls sur cette voie, mais à collaborer avec des investisseurs institutionnels», explique-t-il. C’est ainsi que la société EBL Wind Invest AG (EWI) a été créée en 2016.

Une situation gagnant-gagnant durable

Sur une période de quatre ans, EWI a acquis 12 parcs éoliens répartis dans toute l’Allemagne. Le dernier parc a intégré le portefeuille en 2020. Les fonds propres de 117 millions d’euros sont investis, à l’exception de 25 millions d’euros. La production actuelle d’environ 290 000 MWh va donc encore augmenter. Elle correspond à peu près à la consommation de 64 000 ménages moyens. Grâce à leur engagement, les investisseurs institutionnels impliqués (caisses de pension, fonds, etc.) profitent non seulement des rétributions allemandes attrayantes et fiables pour le courant injecté, mais aussi d’une prise de position explicite en faveur de l’investissement dans un avenir énergétique durable. Avec EWI et EBL, ils peuvent compter sur le savoir-faire technique nécessaire ainsi que sur d’excellents contacts et réseaux en matière d’énergie éolienne et de sous-traitants.  La stratégie de la concentration des forces avec d’autres investisseurs déjà expérimentée par EBL dans le domaine du chauffage à distance a une nouvelle fois fait ses preuves avec EWI et sera certainement poursuivie à l’avenir, afin de franchir de nouvelles étapes vers un avenir énergétique durable.

Bilder_Project-Slider_3000x2000_Greenplaces
GREENPLACES

« Un endroit au vert »

GreenPlaces propose des surfaces commerciales flexibles et innovantes dans toute la Suisse. Sur le toit du nouveau site à Bubendorf, EBL a mis en service la cinquième plus grande installation photovoltaïque dans la zone de desserte.

En savoir plus...

Pour les start-up, il est indispensable de pouvoir louer ou acquérir des espaces avantageux et bien desservis. Au fil du temps, une importance croissante est en outre accordée au développement durable. Cela profite non seulement à l’image, mais aussi au budget. GreenPlaces a précisément pour vocation de satisfaire cette demande. L’entreprise crée de grands parcs d’activité dans lesquels les locataires peuvent adapter leurs locaux de manière aussi individuelle que possible. De tels «emplacements verts» ont désormais été achevés ou sont en cours de planification sur neuf sites dans toute la Suisse, notamment celui de la Wattwerkstrasse à Bubendorf, à proximité immédiate de la route principale reliant Liestal à Waldenburg. Quarante unités d’une surface de 137 m² y sont disponibles sur trois étages. Pour la construction et l’exploitation des bâtiments, GreenPlaces utilise des matériaux naturels et renouvelables.

Décompte intelligent

La mise en service en régie propre d’une installation photovoltaïque par EBL sur le toit du bâtiment industriel en septembre 2020 s’inscrit parfaitement dans cette philosophie. «L’entreprise d’électricité chargée des travaux nous a contactés parce que le potentiel du toit avait été identifié», explique Sandro Felice, responsable Asset Management Production d’électricité. Ainsi, 40 locataires au plus pourront désormais se réunir pour constituer un regroupement pour l’autoconsommation (CAC). Autrement dit, le courant produit sur le toit n’est pas injecté dans le réseau, mais peut être utilisé directement sans détours. Le produit EBL CAC smart permet à chaque locataire de bénéficier d’un décompte individuel via un Smart Meter qui renseigne sur la quantité de courant provenant du toit et du réseau EBL. La borne de recharge pour l’électromobilité de la société EBL, qui peut être utilisée par les locataires et par les visiteurs, est également intégrée dans le CAC.

Un pas vers 2035

Globalement, EBL exploite actuellement 19 installations photovoltaïques d’une puissance de 2823 kWp en Suisse du Nord-Ouest. La production d’électricité en 2020 s’est montée à 2,4 GWh. La nouvelle installation sur le toit de GreenPlaces est la deuxième plus grande de la société EBL et permettra à l’avenir d’accroître considérablement la production annuelle pour la porter à environ 2,7 GWh, ce qui suffit pour alimenter 600 ménages moyens en électricité ou pour faire 45 000 fois le plein d’un véhicule électrique.
La production de courant sur le propre toit jouit d’une popularité croissante dans la région de Bâle-Campagne. En 2020, toutes les installations photovoltaïques dans le réseau de la société EBL avaient une puissance d’environ 32,4 MW. La part des installations de la société EBL est donc actuellement d’environ 9%. Quelle que puisse être la taille des installations, chaque kilowattheure produit est un pas de plus en direction des objectifs énergétiques 2035. La route est encore longue jusqu’à l’objectif de 11,4 TWh de courant renouvelable (hors énergie hydraulique) fixé par la Confédération. «Il est important que les toits des constructions neuves et des rénovations soient notamment utilisés pour la production d’électricité et si possible aussi les façades», déclare Sandro Felice.

Bilder_Project-Slider_3000x2000_No-5
PETITE CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE OBERMATT

« C’est reparti pour 60 ans »

Plus de la moitié du courant produit en Suisse provient de l’énergie hydraulique. La construction de la centrale au fil de l’eau Obermatt près de Zwingen est un engagement fort de la société EBL envers la région.

En savoir plus...

La Suisse est qualifiée de château d’eau de l’Europe en raison de son immense richesse en eau. Il n’est donc guère surprenant que l’énergie hydraulique soit de loin la plus importante source d’énergie nationale: elle génère ainsi 56% du courant produit sur le territoire suisse. Cela représente la majeure partie (96%) de la production de courant renouvelable en Suisse. Les mégabarrages spectaculaires de la Grande Dixence en Valais ou du val Verzasca au Tessin symbolisent parfaitement cette puissance hydraulique. Mais il existe aussi un grand nombre de centrales qui mettent à profit le courant des cours d’eau pour produire de l’électricité. La centrale au fil de l’eau Obermatt sur la Birse près de Zwingen dans le Laufonnais en est un parfait exemple. Initialement, l’eau était utilisée pour entraîner une scie. Les premières turbines ont suivi dans les années 1920. Au milieu des années 1960, le site a pris sa forme actuelle. Les deux turbines installées par l’ancienne usine de papier à Zwingen produisaient l’électricité pour l’entreprise, qui a depuis cessé son activité.

Responsabilité régionale
EBL a repris et rénové la centrale au fil de l’eau Obermatt en 2005. Par cette initiative, l’entreprise a fait la démonstration de sa responsabilité régionale. «Une responsabilité que la société EBL assume désormais de nouveau avec la construction de la centrale sur la rive opposée du canal», explique Martin Strohmaier, responsable de projet Centrales éoliennes et hydrauliques Production de courant chez EBL. La question de la rentabilité s’est posée lors de la planification de la nouvelle centrale, car la quantité d’eau résiduelle dans la Birse a pratiquement doublé en raison de contraintes environnementales. Sans autres mesures, la production de courant du site existant aurait été réduite de 1,9 MWh à environ 1,4 MWh. Le projet de protection contre les crues à Zwingen a offert une perspective pour cette centrale. Pour que les hautes eaux s’écoulent plus rapidement à Zwingen, le lit de la Birse a été abaissé dans le secteur de la sortie du canal de la centrale. La centrale a dû être «abaissée» – autrement dit reconstruite – pour que cette pente supplémentaire puisse être exploitée.

Une échelle pour les poissons
Il a ainsi été décidé de démanteler entièrement l’ancien site et d’optimiser la nouvelle centrale, pour que la production actuelle puisse au minimum être atteinte. En mai 2019, le canton de Bâle-Campagne a octroyé la nouvelle concession pour l’exploitation de la centrale pour les 60 prochaines années. Parallèlement, EBL et d’autres exploitants de centrales le long de la Birse ont été contraints de construire une échelle à poissons et de prévoir un monitorage des poissons. À titre de compensation, pour la construction neuve, EBL s’est entendue avec les associations environnementales et les fédérations de pêche pour transformer les prairies existantes en plaines alluviales. Aussitôt dit, aussitôt fait: en avril 2020, le démantèlement et l’excavation ont été lancés en parallèle et si tout se déroule comme prévu, la nouvelle centrale sera mise en service en avril 2021. Les mesures de compensation ont déjà été mises en œuvre jusqu’en novembre 2020.

Gain d’efficience
La construction de la centrale a offert la possibilité de modifier le tracé du lit de la rivière pour que le lit du canal à partir de la sortie de la centrale rejoigne la Birse en ligne droite. «Conjointement avec l’abaissement du lit de la Birse, nous augmentons ainsi la pente de près d’un mètre, ce qui permet de porter la production de courant à environ 2,3 MWh. Malgré des contraintes environnementales nettement plus strictes, nous pouvons ainsi accroître la production de courant grâce à la construction, même si elle requiert un investissement supérieur d’un tiers par rapport à la rénovation de l’ancienne centrale. Mais nous avons une vision à long terme», explique Martin Strohmaier.  La production annuelle de courant de la centrale Obermatt pourra désormais couvrir les besoins de quelque 500 ménages. À titre de comparaison, cela représente un équivalent d’énergie de 230 000 litres de fuel remplissant à ras bord 10 grands camions, et donc une économie de 672 tonnes de CO2 par an. Il ne fait aucun doute que la production sur la Birse est moins impressionnante que celle des barrages évoqués plus haut. Mais la centrale Obermatt n’en est pas moins une pièce importante dans la production de courant renouvelable de la société EBL. «La particularité de ce projet réside dans le lien local entre production et consommation d’énergie. Nous montrons aux gens sur place que même les petites centrales font progresser les objectifs de la stratégie énergétique 2050, sans pour autant négliger tous les aspects environnementaux», explique Martin Strohmaier.

Bilder_Project-Slider_3000x2000_No-4
PUERTO ERRADO 2

« Investir dans le soleil »

Depuis huit ans, la société EBL exploite Puerto Errado 2, une gigantesque centrale thermique solaire dans le pays le plus ensoleillé d’Europe. Grâce à cet engagement durable dans le sud-est de l’Espagne, quelque 9000 ménages sont approvisionnés en courant propre.

En savoir plus...

Impossible d’imaginer une source d’énergie aussi inépuisable: le soleil fournit environ 10 000 fois plus d’énergie qu’il n’en faut pour l’ensemble de l’humanité. Aussi, la technique photovoltaïque installée sur de plus en plus de toits en Suisse permet-elle de transformer les rayons du soleil en électricité. Comme nous le savons tous, le développement durable ne connaît pas de frontières et c’est ainsi que la société EBL exploite depuis huit ans la centrale thermique solaire «Puerto Errado 2» dans le sud-est de l’Espagne. Sur une surface de 650 000 mètres carrés, quelque 40 millions de kWh de courant sont «récoltés» chaque année pour être injectés dans le réseau espagnol. Cela correspond à peu près à l’approvisionnement d’environ 9000 ménages moyens. «Avec Puerto Errado 2, nous avons osé nous aventurer là où l’utilisation de l’énergie solaire a le plus de sens», déclare Yves Grebenarov. Le responsable de la division Production de courant évoque les quelque 3000 heures d’ensoleillement annuel comptabilisées dans la région de Murcie.

Une œuvre de pionnier
Après une période de planification et de construction de deux ans et demi, EBL a mis en service la première centrale solaire thermique commerciale à miroirs de Fresnel au monde en mars 2012. L’investissement s’est chiffré à 167 millions d’euros. 28 rangées de panneaux solaires de 940 mètres de long concentrent le rayonnement solaire entrant sur des conduites parallèles. L’eau qui y circule est transformée en vapeur à 270 degrés, laquelle est employée ensuite pour produire de l’électricité au moyen de générateurs. Peu de temps après la mise en service, il est apparu que le potentiel d’efficience n’était pas encore pleinement exploité. «Nous avons réagi à cette situation en créant une entreprise dédiée qui se charge de l’exploitation. Aujourd’hui, 32 collaborateurs de la société EBL assurent une performance exceptionnelle sur place», se réjouit Yves Grebenarov, qui visite l’installation trois à quatre fois par an et s’enthousiasme à chaque fois face à son ampleur.
EBL perçoit des rétributions pour le courant injecté dans le réseau espagnol, qui peuvent être affectées à d’autres projets à haut rendement énergétique en Suisse et à l’étranger.

Nettoyage par des robots
L’exploitation de Puerto Errado 2 ne va pas de soi et bénéficie d’optimisations permanentes. Ainsi, le nettoyage des panneaux solaires sera entièrement automatisé entre 2019 et 2021. Des robots veilleront à éliminer au plus vite les dépôts de poussière pour que la transformation du rayonnement solaire soit pleinement assurée. Cette mesure permet d’accroître le rendement et d’abaisser les coûts.
Puerto Errado 2 fait sans aucun doute partie des principaux projets de la société EBL et revêt donc une importance essentielle dans le cadre de la stratégie de développement durable, mais aussi de la concrétisation de la transition énergétique. Actuellement, l’installation en est encore au premier «tiers de son existence», la durée de vie pronostiquée de 40 ans devrait vraisemblablement être dépassée, compte tenu du bon état technique et du soin apporté à la maintenance. Puerto Errado 2 ne doit d’ailleurs pas rester le seul engagement de la société EBL en Espagne. «Nous pouvons et voulons poursuivre notre croissance en Espagne. Pour cette raison, nous recherchons actuellement des possibilités dans le domaine photovoltaïque», explique Yves Grebenarov, le regard porté vers l’avenir.

Bilder_Project-Slider_3000x2000_No-1
CHALEUR LIESTAL

« Liés par la chaleur »

En matière de chauffage à distance, EBL a accompli une œuvre de pionnier dès les années 1990. Aujourd’hui, 47 thermoréseaux sont exploités dans toute la Suisse et la tendance est à la hausse. Le grand thermoréseau de Liestal, qui couvre environ 75% des besoins de chaleur de la principale commune du canton, représente une étape importante.

En savoir plus...

Le complexe aquatique extérieur chauffé de la piscine sportive et de loisirs Gitterli figure parmi les attractions les plus populaires. Qu’importe le temps épouvantable ou les températures glaciales, ce lieu assure une détente parfaite dans un milieu aquatique procurant une agréable sensation de chaleur. La piscine n’est pas chauffée au fioul ou au gaz, mais grâce à la chaleur à distance produite par la centrale de chauffage proche de Forstwerkhof. L’assainissement de l’installation aurait prochainement été nécessaire. Grâce au raccordement au grand thermoréseau de Liestal, il est à présent superflu. «Tout comme pour le thermoréseau Hallenbad, cinq autres centrales de chauffage devront être assainies ces prochaines années à Liestal. Le grand thermoréseau de Liestal nous permet de faire les choses correctement et de fusionner tous nos thermoréseaux», affirme Roger Scheidegger, directeur de la division Chaleur chez EBL. Après le permis de construire au printemps 2020 pour la modernisation de la grande centrale de chauffage proche de la laverie centrale, plus rien ne s’oppose à la réalisation de ce projet de chauffage à distance novateur.

Collaboration avec la sylviculture
EBL fait sans conteste partie des pionniers pour ce qui est de la production de chaleur dans une installation de chauffage centrale avec du bois -énergie de la région et de la distribution dans les immeubles à l’entour. Dès les années 1990, les premiers thermoréseaux spécifiques ont été créés dans la partie supérieure du canton, EBL endossant par ailleurs la responsabilité pour plusieurs installations existantes. Par la suite, la bonne réputation de la société EBL a également gagné d’autres régions du pays. Aujourd’hui, 47 thermoréseaux sont exploités en Suisse, principalement dans la région du Plateau, en Suisse romande et dans l’Oberland bernois.
La volonté de la société EBL de se procurer l’énergie primaire requise si possible au plan régional constitue un facteur important pour le développement durable. Les sources de chaleur dissipée locales telles que les installations d’épuration d’eau sont ainsi exploitées, le besoin en bois étant couvert par la sylviculture régionale, comme pour le grand thermoréseau de Liestal. Cela permet de réduire les trajets et de garantir des emplois.

De la chaleur pour 7500 ménages
La reprise en 2016 du thermoréseau de Liestal, géré jusqu’alors par le canton de Bâle-Campagne, a constitué la base du grand thermoréseau de Liestal. Après la phase de projection et de planification, le permis de construire a été accordé en mai 2020 et la première étape des travaux a débuté directement après. «Actuellement, la centrale de chauffage de Spitalstrasse est modernisée et le raccordement des thermoréseaux Burg, Brunnmatt et Hallenbad est garanti», explique Roger Scheidegger. Le démantèlement et la construction sont réalisés en parallèle, selon un calendrier parfaitement synchronisé, pour que l’approvisionnement en chaleur des clients existants soit assuré. Les deux prochaines étapes en 2027 et 2030 permettront de finaliser la fusion des sept thermoréseaux et de donner vie au grand thermoréseau de Liestal. Un réseau de conduites de 30 kilomètres de long répartira un besoin énergétique de 100 GWh, ce qui représente environ 75% du besoin de chaleur de la ville de Liestal, soit la demande de 7500 ménages. Notons par ailleurs que le thermoréseau ne s’arrête pas aux limites de la commune, mais s’étend également à Lausen, Frenkendorf et Füllinsdorf. Le grand thermoréseau de Liestal est non seulement beaucoup plus efficient que plusieurs petits thermoréseaux, mais permettra également d’accroître la part des énergies renouvelables, de moins de 50% actuellement à plus de 90%.

«Bämbel» vaut le détour

Le village rural de Bennwil dans le canton de Bâle-Campagne a préservé son caractère d’origine. Le centre protégé du village est d’importance nationale. Bon nombre des quelque 670 habitants font la navette pour se rendre au travail. Mais le village compte aussi plus de 200 emplois. Bennwil possède un musée du village avec des objets allant de l’époque romaine à l’époque moderne, une école, un peu d’industrie et une vie associative très active. Du 27 au 29 août 2021, «Bämbel» — le nom de Bennwil en dialecte — organisera de nouveau une fête de village après une interruption de 50 ans.

Retour