EN BREF

CHIFFRES 2020

Alain Jourdan, Directeur adjoint, Finances et services

 

alain-jourdan.jpg

EBL a pu accroître son chiffre d’affaires et son bénéfice malgré la crise du coronavirus. Le chiffre d’affaires a progressé de 229,8 millions à 258,9 millions de CHF (+13%), dont 22,8 millions de CHF s’expliquent par l’acquisition du distributeur d’électricité allemand BayWa Oekoenergie. La marge EBITDA a diminué en raison de l’augmentation des coûts d’acquisition du courant en Suisse, mais a pu être compensée en partie par la dissolution de provisions. Durant l’exercice, EBL a investi 65,7 millions de CHF (exercice précédent: 42,9 millions de CHF), majoritairement dans la construction d’installations de réseaux de chaleur ainsi que dans le renouvellement de l’infrastructure de réseau et a généré un cash flow opérationnel de 54,6 millions de CHF. Le ratio de fonds propres de 70,4% reste très élevé.


Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires dans la distribution d’électricité a progressé de 28,7 millions de CHF par rapport à l’exercice précédent. En plus de la croissance par acquisitions de 22,8 millions de CHF suite au rachat de BayWa Oekoenergie le 1er juillet 2020, les ventes sur le marché suisse ont pu être augmentées de 20,3 GWh (3,1%) à 680,8 GWh. La structure tarifaire dans le réseau électrique repose sur une approche Cost-plus définie par l’autorité de régulation. Un niveau d’installation accru en raison de gros investissements dans la sécurité des approvisionnements, des amortissements exceptionnels en relation avec l’introduction prescrite du Smart-Meter et sur le site de l’entreprise en raison de son développement prévu expliquent la hausse du chiffre d’affaires de 1,7 million de CHF par rapport à l’exercice précédent. Dans la production de courant, EBL a profité d’une bonne année d’ensoleillement en Suisse et en Espagne. Les prix de commercialisation du courant et les rétributions pour le courant injecté étaient inférieurs au niveau de l’exercice précédent, ce qui s’est soldé par une baisse du chiffre d’affaires de 1,7 million de CHF. En 2020, les degrés-jours de chauffage ont été nettement inférieurs (-12%) à la moyenne à long terme, ce qui a pesé sur la vente de chaleur. Grâce à la construction supplémentaire de 3,3 MW (+2,7%) de puissance connectée, le chiffre d’affaires a néanmoins pu être accru de 0,6 million de CHF par rapport à l’exercice précédent. Dans l’activité de télécommunications, la concurrence est toujours très rude: la diminution des revenus moyens ainsi que des pertes de clients se sont traduites par une baisse du chiffre d’affaires de 1,4 million de CHF.


Marge bénéficiaire brute

La baisse de la marge bénéficiaire brute de 53% l’exercice précédent à 45% en 2020 s’explique par la part plus importante dans les opérations de négoce sur le marché allemand des ménages et par des coûts d’acquisition du courant nettement plus élevés en Suisse.


Coûts

Les charges de personnel ont augmenté de 3% par rapport à l’exercice précédent. Avec un effectif du personnel pratiquement inchangé en équivalents temps plein de 316,4 (exercice précédent: 317,7), les engagements fixes ont progressé de 7,9% en termes de taux d’occupation, tandis que les postes temporaires et de stagiaires ont été réduits. Compte tenu de la pandémie, les vacances prises ont été nettement moins nombreuses et les soldes d’horaire variable ont augmenté par rapport à l’exercice précédent. Grâce à la dissolution de 2,7 millions de CHF de provisions, majoritairement pour les risques de marché, les autres charges d’exploitation ont diminué de 2,4 millions de CHF. Les amortissements des immobilisations corporelles incluent 0,4 million de CHF pour le remplacement anticipé des compteurs électriques en raison de l’introduction du Smart-Meter et 1,0 million de CHF d’amortissements exceptionnels pour la réorganisation du site. L’exercice précédent, 17 millions de CHF étaient inclus pour l’amortissement exceptionnel des réseaux de télécommunications. Suite à l’amortissement de la valeur clients et du goodwill chez BayWa Oekoenergie, les amortissements des immobilisations incorporelles augmentent par rapport à l’exercice précédent.


Impôts

Des régularisations désormais inutiles de 1,9 million de CHF au niveau des impôts ont pu être dissoutes.


Tableau de financement

Les investissements en immobilisations corporelles se sont élevés à 51,8 millions de CHF, dont 20,2 millions de CHF dans les réseaux électriques et 18,6 millions de CHF dans les réseaux de chaleur. Les investissements en immobilisations financières concernent des prêts à des sociétés associées ainsi que 3 millions de CHF d’affectations à la réserve de cotisations de l’employeur. Avec un ratio de fonds propres très élevé, un faible endettement net par rapport à l’EBITDA de 0,9 (exercice précédent: 0,6) et une notation Fedafin de A+, EBL est une entreprise saine et résistante à la crise.

 

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

EBL_GB-20_Kons_Erfolgs_FR

BILAN CONSOLIDÉ

EBL_GB-20_Kons_Bilanz_Aktiven_FR
EBL_GB-20_Kons_Bilanz_Passiven_FR

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

EBL_GB-20_Geldflussrechnung_FR

RAPPORT ANNUEL 2020
Parcourir ou télécharger

 

Retour